7. April: Von den Grauen des Krieges

Aujourd'hui nous sommes partis en Allemagne, alors nous nous sommes levés très tôt (entre 4h 30 et 5h). Quand nous sommes arrivés au collège public, nous avons rangé nos valises à 5h 45 dans le car. Puis c'était le temps de dire au revoir. Beaucoup d'élèves pleuraient, mais ils étaient quand même contents de pouvoir revenir en Allemagne. Nous sommes partis à 6 heures. Notre première pause était près de Paris et après nous sommes allés quatre heures à Verdun. Là, Mme Nembach nous a donné des informations sur la Première Guerre mondiale. C'était très triste et nous faisait réfléchir en silence. Dans le Mémorial, le musée à Verdun, nous avons regardé un petit film sur l'attaque des Allemands et après nous avons pu découvrir l'exposition. Il y avait des canons, des uniformes et des armes. Des écriteaux nous expliquaient tout. Nous pouvions regarde les pièces d'exposition tout seul et comme nous voulions, mais nous devions parler doucement et être respectueux. Après, nous avons regarde l'ossuaire ("Beinhaus") et le cimetière des soldats où il y avait beaucoup de croix blanches pour les soldats morts. Ensuite nous sommes remontés dans le bus. A 19 heures nous avons passé Francfort et une heure et demie plus tard, nous sommes arrivés à notre école et nos parents nous récuperés. L'échange a été très beau et nous sommes très tristes que le temps s'est passé tellement vite.

Lucca Liebler

C'était​ le dernier matin en France et aujourd'hui nous nous sommes levés à 5 heures. Après que je m'était réveillée, j'ai pris mon petit déjeuner et terminé de faire ma valise. D'abord je suis partie avec la mère de ma correspondante au collège Louis Guilloux. C'était très sombre et trouver les autres élèves au collège Louis Guilloux était très difficile. Mais d'une façon ou d'une autre, tous ont pu dire adieu aux correspondants et aux familles. On a beaucoup pleuré et promis de revenir en Bretagne, mais finalement nous sommes monté dans le car allemand et avons commencé le long trajet vers Marktheidenfeld. Les premières heures dans le car, les élèves étaient très silencieux et presque tout le monde a dormi ou essayer de dormir. À huit heures nous nous sommes réveillés peu à peu et les premiers élèves ont commencés à manger leurs pique-niques qu'ils avaient reçus des familles d'accueil.
Après que nous avions fait une petite pause, nous avons continué le trajet à Marktheidenfeld. Mais à 14 heures nous sommes arrives à Verdun. Là, nous avons visité le mémorial de la Première Guerre mondiale. Dans le bâtiment tous étaient très silencieux parce qu'on a réalisé que cette guerre avait été très cruelle et triste, et combien de soldat étaient tombés à la guerre. Nous avons vu des croix blanches aussi qui étaient près de la rue sur laquelle nous sommes allés. Ensuite le car est parti et nous avont quitté la France. En Allemagne nous avons fait une autre pause et après, nous avons dû changer le chaffeur. Le trajet n'était pas mauvais mais fatigant aussi parce que nous avons dû aller pendant 15 heures. Enfin nous sommes arrivés à notre école et nous avons vu nos parents qui étaient très contents de nous revoir. Après que les valises étaient déchargées, nous sommes rentrés à la maison. Maintenant les vacances commencent.

Helena Roth

À 4 heures 30 Fanny est venue dans ma chambre pour me réveiller. Après j'ai pris mon petit-déjeuner. À cinq heures nous sommes allés à l'école en voiture. À l'école j'ai dit au revoir à Fanny et Jean, le père de Fanny. Six heures: le voyage en Allemagne a commencé. La première pause était à dix heures. La seconde était à Verdun où nous avons visité le mémorial pour les soldat qui sont morts dans la "Grande Guerre". Là, nous avons eu du temps pour étudier l'histoire de cette guerre. Au bout de cinq heures nous sommes enfin arrivés à Marktheidenfeld. C'était une bonne journée.

Tamina Thäns

4:30 Uhr viel zu früh um aufzustehen! Ich glaube da sind wir uns alle einig. Doch dennoch heißt es jetzt raus aus den Federn. Mit mulmingem Gefühl gehe ich zum Früstück. Einerseits mega happy, bald meine Freunde und Familie wiederzusehen, aber anderseits auch mega traurig bald meine Gastfamilie, die wie eine zweite Familie für mich geworden ist, zu verlassen. Nach dem Essen heißt es Jogginghose und Chillerpulli an und auf geht's zum Bus, wo schon alle stehen. Nur leider in völliger Dunkelheit, so dass es erst mal eine kleine Herausforderung war, alle zu erkennen und zu finden, um "Au Revoir" zu sagen. Kein schöner Moment, wie sich sicher alle denken können. Für uns war es sehr schlimm, fast keine Auge ist trocken geblieben. Tränen, wo man nur hinsieht. Doch schweren Herzens müssen wir einsteigen und losfahren. Aber eins ist sicher, das wird kein Abschied für immer sein. Im Bus schmieden schon einige ihre nächsten Urlaubspläne bei ihren Gastfamilien. Die Fahrt beginnt. Zuerst weinen sich alle noch in den Schlaf, doch spätestens ab 8 Uhr fängt jeder an zu reden, zu essen und laut zu lachen. 14:00 Uhr Ankunft in Verdun. Bevor wir in das Museum, zur Erinnerung an die Schlacht von Verdun, gingen, erzählt uns Frau Nembach etwas zur Zeit während des ersten Weltkrieges. Danach geht es ab ins Museum, das wir auf eigene Faust erkunden. Mich persönlich brachte es sehr zum Nachdenken und sehr viele Sachen, die ich dort herausgefand schockierten mich sehr. Ich bin sehr dankbar, nicht in so einer Welt leben zu müssen. Um 15 Uhr müssen wir dann wieder zum Bus zurückkehren. Wobei eine Stunde viel zu kurz war, um alles anzusehen. Jetzt geht's ab nach Hause wo unsere Eltern uns hoffentlich mit offenen Armen empfangen. Der Austausch war wirklich sehr schön. Ich habe viele neue Freunde gefunden, einen Eindruck von der französischen Kultur gewonnen und hoffentlich auch ein bisschen meine Aussprache verbessert. Ich bin sehr froh, daran teilgenommen zu haben.

Isabell Schneider

Kooperationspartner

Auszeichnungen

Zum Seitenanfang